valable


valable

valable [ valabl ] adj.
XIIIe; de valoir
1Qui remplit les conditions requises pour être reçu en justice. valide. Acte, contrat valable.
Qui remplit les conditions pour être accepté par une autorité, pour produire son effet. « Le passeport n'est plus valable, il aurait fallu le renouveler » (Sartre)(cf. En règle). Billet d'avion valable un an.
2À quoi on reconnaît une valeur, un fondement. acceptable, 1. bon, recevable, sérieux. « Des excuses, pourvu qu'elles soient bonnes et valables » (Musset). Ne donner aucun motif valable. Par ext. Qui est solide, bien fondé. Un argument valable.
3(XIVe « qui a du mérite, une valeur »; repris XXe, sous l'infl. de l'angl. valuable) Qui a un effet, une valeur dans telle circonstance. « Une connaissance n'est scientifique qu'autant qu'elle est valable pour tout esprit » (Goblot). « Les lois de la nature peuvent être valables jusqu'à une certaine limite » (Camus).
(Emploi critiqué) Qui a des qualités qu'on peut apprécier, estimer à bon droit. « Sentiments qui sont plus valables que l'égoïsme de tant de bourgeois » (Daniel-Rops). Des hommes pour qui « le seul élément valable de la France est l'électeur » (Giraudoux). (Lang. polit.) Interlocuteur valable, qualifié, autorisé. — Fam. (emploi négligé) Une opération, un achat tout à fait valable. intéressant, rentable.

valable adjectif (de valoir) Qui remplit les conditions pour être reçu en justice : Acte valable. Qui a, garde sa valeur : Ticket encore valable. Qui est fondé, qu'on ne conteste pas : Excuse valable. Qui a les qualités requises pour quelque chose : Interlocuteur valable. Qui a un certain mérite, une certaine valeur artistique, littéraire : Écrivain valable.valable (difficultés) adjectif (de valoir) Emploi L'emploi de valable au sens de « qui a une certaine valeur, une certaine importance » est fréquent dans l'expression orale courante (sous l'influence de l'anglais valuable, précieux, de valeur) : un travail valable, une œuvre valable. Recommandation Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, préférer de valeur, de qualité, estimable, intéressant, remarquable, etc. : un travail de qualité ; une œuvre intéressante, remarquable. ● valable (synonymes) adjectif (de valoir) Qui remplit les conditions pour être reçu en justice
Synonymes :
Qui a, garde sa valeur
Synonymes :
- bon
Contraires :
- périmé
Qui est fondé, qu'on ne conteste pas
Synonymes :
Contraires :
Qui a les qualités requises pour quelque chose
Synonymes :
- compétent
- qualifié
Qui a un certain mérite, une certaine valeur artistique, littéraire
Synonymes :
- sérieux

valable
adj.
d1./d Qui a les formes requises pour être reconnu, reçu en justice. Quittance valable.
Qui a les conditions requises pour être accepté par une autorité. Mon passeport n'est plus valable.
d2./d Qui est fondé, admissible. Cette excuse n'est pas valable. Argument, théorie qui reste valable.
d3./d (Emploi critiqué.) Qui a une certaine valeur. Un écrivain valable.
Un interlocuteur valable, qualifié.

⇒VALABLE, adj.
A. — Qui remplit les conditions requises pour être accepté par une autorité. Synon. valide; anton. (pour les documents temporaires) nul, périmé. Billet, carte, certificat, permis, ticket valable. Tirant un passeport de son tiroir:Bon, dit-il, il est encore valable pour deux mois (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 603). Pour savoir si un baptême est valable et produira ses conséquences, c'est-à-dire la sanctification, il faut considérer qui le donne et non qui le reçoit (A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 42).
En partic. Qui remplit les conditions pour pouvoir être accepté, être pris en considération par une autorité judiciaire. Acte, contrat, quittance valable; testament, donation toujours valable; vente qui reste valable. Tout acte de donation d'effets mobiliers ne sera valable que pour les effets dont un état estimatif, signé du donateur et du donataire, ou de ceux qui acceptent pour lui, aura été annexé à la minute de la donation (Code civil, 1804, art. 948, p. 172). M. Alphonse Humbert a eu dans cette affaire Dreyfus-Esterhazy une attitude qui est exactement le contraire de la mienne. À ses yeux, le verdict du Conseil de guerre est valable, même s'il a été rendu, contrairement à la loi, sur des pièces que ni l'accusé ni son défenseur n'ont été admis à discuter (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 67).
B. — Qui a un fondement accepté et reconnu, qui est vraisemblable. Synon. acceptable, admissible. Explication valable; donner un motif valable. Le contrôleur est entré dans mon compartiment, il me regarde, moins sévère qu'autrefois: en fait il ne demande qu'à s'en aller, qu'à me laisser finir le voyage en paix; que je lui donne une excuse valable, n'importe laquelle, il s'en contentera (SARTRE, Mots, 1964, p. 211).
P. ext. Solide, sérieux. Synon. recevable. Donner une objection, une preuve valable. Fournir un argument valable de l'immoralité des femmes (PROUST, Fugit., 1922, p. 523).
C. — Qui a un effet, une valeur dans certains cas, pour certaines personnes. Interdiction valable pour tout le monde; postulat exclusivement valable dans l'ordre de la science. Les lois de la nature peuvent être valables jusqu'à une certaine limite, passée laquelle elles se retournent contre elles-mêmes pour faire naître l'absurde (CAMUS, Sisyphe, 1942, p. 56).
D. — 1. [En parlant d'une chose] Qui a des qualités, qui est digne d'être apprécié, estimé. Roman valable; sentiment valable. L'incapacité des gens du monde à porter un jugement valable sur les choses de l'esprit et leur propension à s'attacher dans cet ordre à de faux-semblants (PROUST, Fugit., 1922, p. 607). Et je défie qu'on me montre ici un spectacle valable, et valable dans le sens suprême du théâtre, depuis les derniers grands mélodrames romantiques, c'est-à-dire depuis cent ans (ARTAUD, Théâtre et son double, 1938, p. 91).
2. [En parlant d'une pers., d'une collectivité] Synon. de valeur. Écrivain valable. Plus tôt l'opposition manifestera nettement son accord sur un candidat unique valable, plus elle donnera à celui-ci des chances de succès (Le Monde, 11 déc. 1963 ds GILB. 1980).
Interlocuteur valable.
Rem. Certains grammairiens condamnent cet empl. de valable, bien qu'il soit fréq. dans l'usage contemp. GILB. 1980 relève, p. ex.: convention valable, cours de rattrapage valables, moteur valable, production valable.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1250 valable « qui est dans les formes requises pour être reçu en justice ou ailleurs légitimement » (Assises de Jérusalem, éd. A. Beugnot, 137); 1345 vaillable « id. » (Arch. JJ 75, f° 226 v° ds GDF.); b) 1395 vaillable « autorisé » (doc. de Tournai, ibid.); 2. a) 1342 valavle « qui vaut ou rapporte une certaine somme » (ibid., s.v. valable); 1385-96 valable « id. » (EUSTACHE DESCHAMPS, Le Miroir de mariage, LIX ds Œuvres, éd. G. Raynaud, t. 9, p. 201, 6151); XVe s. vaillable « id. » (Chron. des Pays-Bas, de France, etc., Rec. des Chr. de Fland., III, 290, Chron. belg. ds GDF.); b) 1515 vaillable « de grande valeur » (GRINGORE, Folles Entreprises, I, 90 ds HUG.); 3. 1399 valable « qui a du mérite (en parlant d'une personne) » (CHRISTINE DE PISAN, L'Épistre au Dieu D'Amours, 272 ds Œuvres, éd. M. Roy, t. 2, p. 9). Dér. de valoir; suff. -able. Fréq. abs. littér.:585. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 338, b) 214; XXe s.: a) 438, b) 1 820.
DÉR. Valablement, adv. a) Dr. De façon à être accepté par une autorité juridique. Synon. validement. Les femmes mariées ne peuvent pas valablement accepter une succession sans l'autorisation de leur mari ou de justice, conformément aux dispositions du chapitre VI du titre du mariage (Code civil, 1804, art. 776, p. 142). b) De façon fondée. Est-ce que le séjour en province vous détériore au point de croire qu'on devient un grand artiste, et que ce titre ne peut être valablement décerné qu'aux individus qui ont produit des œuvres d'un certain confort ou de dimensions prévues? (BLOY, Journal, 1894, p. 160). c) D'une manière efficace. Comment admettre que la méthode dialectique ne puisse s'appliquer valablement qu'à la résolution des problèmes sociaux? (BRETON, Manif. Surréal., 2e Manif., 1930, p. 115). []. Att. ds Ac. dep. 1694. 1res attest. fin XIIe s. vaillaulement « d'une façon parfaite, convenable » (Sermons St Grégoire sur Ezéchiel, éd. K. Hofmann, p. 33), XVe s. [date du ms.] valablement « vaillamment »(COURCY, Hist. de Grèce, Ars. 3689, f° 182b ds GDF.), attest. isolée, ca 1450 vaillablement « de manière à ce que la chose puisse être reçue en justice; dans les formes requises (MONSTRELET, Chronique, II, 5 ds LITTRÉ); de valable, suff. -ment2. — Fréq. abs. littér.: 33.
BBG. — VERREAULT (Cl.). Les Adj. en -able en franco-québécois. Trav. de ling. québécoise 3. Québec, 1979, p. 193.

valable [valabl] adj.
ÉTYM. XIIIe; var. vaillable, en anc. franç. (→ Vaillant); de valoir.
1 Qui remplit les conditions requises pour être reçu en justice. Valide. || Acte, contrat, consentement (→ Erreur, cit. 40), donation (cit. 2), mariage (→ Divorce, cit. 2) valable. || Le contrat est toujours valable, reste valable. Tenir.Qui remplit les conditions pour être accepté par une autorité, pour produire son effet. || Certificat, passeport (cit. 4), permis valable, en règle. Réglementaire. || Billet valable quinze jours.
1 (…) valide fait considérer la chose en elle-même, comme étant revêtue de toutes les formalités nécessaires; et valable la représente (…) en rapport avec l'avenir et l'effet qui s'ensuivra, celui d'être admise.
Lafaye, Dict. des synonymes, Valide…
2 À quoi on reconnaît une valeur, un fondement. || Excuse (cit. 7), explication valable. Acceptable, admissible, 1. bon, recevable. || Raisons valables. Sérieux (→ Préface, cit. 3). || Argument valable (→ Ingérence, cit. 1). || Ne donner aucun motif (cit. 7) valable.Par ext. Qui est solide, bien fondé.REM. Le passage de l'idée d'« acceptable » à celle de « fondée, solide », est une des raisons de l'apparition du sens 4.
2 — (…) Si votre frère me propose des excuses, pourvu qu'elles soient bonnes et valables, je suis prêt à les recevoir.
A. de Musset, Contes, « Secret de Javotte », V.
3 (…) l'incapacité des gens du monde à porter un jugement valable sur les choses de l'esprit et leur propension à s'attacher dans cet ordre à de faux-semblants (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XIII, p. 234.
3 (XVIe). Rare. Qui a une valeur marchande. || Effets valables : « des meubles, des bijoux de quelque prix » (Littré).
4 (XIVe, vaillable de croire « digne d'être cru », Froissart; valable, « qui a du mérite, qui est digne d'être cru », XIVe et XVe; repris et étendu au XXe, sous l'infl. de l'angl. valuable). Qui a un effet, qui a une valeur dans telle circonstance. || « Une connaissance n'est scientifique qu'autant qu'elle est valable pour tout esprit » (→ Science, cit. 16, Goblot). || Domaine où les conceptions classiques sont pleinement valables (→ 2. Micro-, cit., De Broglie). || Des moyens valables pour toute l'humanité (→ Insurrection, cit. 8). || « Les lois de la nature peuvent être valables jusqu'à une certaine limite » (Camus, le Mythe de Sisyphe, p. 56). || Une définition valable de la poésie (cit. 7, Gide).
4 Ni herbe ni onguent contre Amour n'est valable,
Car rien ne peut forcer de Vénus le pouvoir.
Ronsard, le Second Livre des amours, « Amours de Marie », LIX.
5 (…) la méthode critique la plus valable et le messianisme utopique le plus contestable.
Camus, l'Homme révolté, p. 233.
Qui a un certain mérite, des qualités qu'on peut apprécier, estimer à bon droit.REM. Ce sens, critiqué par les puristes, apparaît chez de nombreux auteurs contemporains (cf. Grevisse, le Bon Usage). L'abus qui en est fait résulte plus des extensions récentes du mot valeur (qui remplace souvent bien, bonté) que de l'influence de l'anglais. || « Des héros romantiques (…) dont la psychologie est valable, sans une fausse note » (Henriot, les Romantiques, p. 150). || « Un problème toujours valable, et peut-être même encore actuel » (Henriot, les Romantiques, p. 151), digne d'être étudié, envisagé. || Sentiment de fraternité (cit. 10), plus valable que l'égoïsme de tant de bourgeois (Daniel-Rops). || Un commandement interallié (cit. 2, de Gaulle) valable.
6 (…) des hommes (…) pour qui, naturellement, le seul élément valable de la France est l'électeur (…)
Giraudoux, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, III, p. 65.
7 — En quoi, pour un athée comme toi, l'instant de la mort est-il plus valable, plus important si tu veux, quant au jugement qu'il fait porter sur la vie, que tout autre instant ?
Malraux, l'Espoir, I, II, II, VII.
(Personnes). Vx. Qui a une valeur personnelle (→ Vaillant). || « Duc d'Orléans, seigneur digne et valable » (Christine de Pisan, Débat de deux amants, 5).Mod. Capable, estimable; de valeur.
8 Devrons-nous au scrutin d'arrondissement une semence d'hommes d'État valables ? On le dit.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 118.
Loc. Interlocuteur valable, qualifié, autorisé.
DÉR. Valablement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • valable — Valable. adj. de t. g. Qui peut valoir en justice. Cet acte n est pas valable. quittances valables. caution bonne & valable. On dit, qu Une excuse, qu une raison n est pas valable, pour dire, qu Elle n est pas recevable, qu elle n est pas bonne …   Dictionnaire de l'Académie française

  • valable — (va la bl ) adj. Qui doit être reçu en justice. Caution valable. Quittance valable. •   Tout acte de l état civil des Français en pays étranger sera valable, s il a été reçu conformément aux lois françaises par les agents diplomatiques, ou par… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VALABLE — adj. des deux genres Qui est acceptable, bien fondé. Un argument valable. Une excuse valable. Il signifie aussi Qui a les conditions requises pour produire son effet. Ce billet est valable pendant quinze jours. En termes de Procédure, il signifie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • VALABLE — adj. des deux genres Qui doit être reçu en justice. Cet acte n est pas valable. Quittance valable. Caution bonne et valable.   Cette excuse, cette raison n est pas valable, Elle n est pas recevable, elle n est pas bonne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • valable — Estre plus valable, Praeualere. Faire que l Edict soit à tousjours valable, Vim edicti et sanctionem perpetuare. B. L arrest donné contre un homme mort est bon et valable, pourveu que au temps de son trespas le procez fust en estat de juger,… …   Thresor de la langue françoyse

  • valable — adj. valâbl(y)o, a, e (Villards Thônes | Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable — Pour les articles homonymes, voir Au delà de cette limite votre ticket n est plus valable (homonymie). Au delà de cette limite votre ticket n est plus valable est un roman de Romain Gary paru en 1975. Sur les autres projets Wikimedia :… …   Wikipédia en Français

  • Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable (film) — Pour les articles homonymes, voir Au delà de cette limite votre ticket n est plus valable (homonymie). Au delà de cette limite votre ticket n est plus valable Données clés Titre original Your Ticket Is No Longer Valid Réalisation George Kaczender …   Wikipédia en Français

  • Au-dela de cette limite votre ticket n'est plus valable — Au delà de cette limite votre ticket n est plus valable Au delà de cette limite votre ticket n est plus valable est un roman de Romain Gary paru en 1975. Résumé Le personnage de Jacques Rainier est un homme d affaire puissant que la puissance s… …   Wikipédia en Français

  • Au-delà De Cette Limite Votre Ticket N'est Plus Valable — est un roman de Romain Gary paru en 1975. Résumé Le personnage de Jacques Rainier est un homme d affaire puissant que la puissance s apprête à quitter. Le monologue intérieur du personnage divague entre déclin du monde, déclin de ses affaires,… …   Wikipédia en Français